Il s’agit de quatre femmes âgées entre 34 et 46 ans. Elles habitent toutes le nord du pays.

Elles ont été arrêtées hier et présentées devant le tribunal de Rivière du Rempart. Une charge provisoire de mauvais traitements a été retenue contre elles.

La police ayant objecté à leur remise en liberté, elles ont été conduites en détention.

Les quatre employées de l’Oiseau du Paradis devront comparaitre de nouveau en cour la semaine prochaine.

Pour rappel, le bébé S. avait été abandonné par sa mère. La petite avait alors été prise en charge par la Child Development Unit et confiée à l’Oiseau du Paradis, un abri situé à Cap Malheureux.

Toutefois, l’enfant est tombé subitement malade après son dernier biberon le 21 octobre dernier. Le lendemain matin, la petite a été transportée d’urgence à l’hôpital SSR où elle a été placée en soins intensifs.

Article précédentSaisie de 58 kilos de cannabis à Rivière-Noire : Nouvelle comparution des 7 suspects ce mardi
Article suivantEnquête sur la rénovation de son bureau : ‘la position de Navin Beekarry comme directeur général de l’ICAC est intenable’, lance Khushal Lobine