Le vendredi 28 octobre dernier, Nishal Joyram avait déposé une lettre au bureau du Premier ministre. Il demandait à Pravind Jugnauth de réajuster le prix des carburants à Maurice au plus vite. Faute de quoi, il entamera une grève de la faim à partir du 15 novembre.

Hier, cet enseignant a eu une rencontre cordiale avec le directeur de la State Trading Corporation. Rajiv Servansingh lui a demandé de reporter sa grève de la faim à janvier 2023. Selon NishalJoyram, Rajiv Servansingh lui aurait dit que la STC ne peut se permettre de baisser les prix des carburants à Maurice.

Comme aucune action ou solution n’a été prise par les autorités, NishalJoyram a décidé de maintenir sa grève de la faim qui débute ce mardi 15 novembre.

Article précédentLes grands titres de Top Fm de ce mardi 15 novembre 2022
Article suivantAux Casernes centrales : Ryan Laurette de nouveau interrogé ce mardi