Plus de deux ans plus tard, l’enquête sur une maldonne alléguée autour de la rénovation du bureau de NavinBeekarry à l’ICAC, avance enfin. Cette affaire concerne la violation alléguée des procédures du Tender Committeepar nul autre que le directeur général en personne.

Si le timing surprend, car cette affaire a éclaté depuis plus de deux ans de cela, en revanche l’avocat parlementaire, Me. KhushalLobine affirme que la position de NavinBeekarry comme directeur général de l’ICAC est intenable.

Pour RajenValayden, rédacteur en chef de Capital, NavinBeekarry n’aurait jamais dû être renommé à l’ICAC après son premier passage. Selon lui, cette nomination était directement liée à l’affaire Medpoint.

Article précédentSuite à l’admission d’un bébé à l’hôpital SSR : Quatre employées de l’abri pour enfants L’Oiseau du Paradis arrêtées et maintenues en cellule
Article suivantMCB: Des profits de Rs 2,8 milliards pour le premier trimestre de l’année financière 2022/2023