Le chargé de cours à l’Université de Maurice rappelle que les autorités sont venues avec le Renewable Energy Roadmap 2030. Ce plan vise à doper la production d’énergies renouvelables afin qu’elle puisse répondre à au moins 60% de la demande d’électricité à Maurice.

À quel point le pays a-t-il suivi le plan ? Une éventuelle crise d’électricité à Maurice dépendra largement de la réponse à cette question, souligne le Dr Khalil Elahee. Il précise que ce n’est pas dans l’immédiat que se posera le problème de fourniture d’électricité. Il surgira d’ici fin 2023.

Pour éviter cela, insiste le Dr Elahee, c’est maintenant qu’il faut agir.

Pour rappel, les discussions entre les autorités et Terragen, pour que celui-ci redémarre la production d’électricité, n’ont pas abouti. À cela, il faut ajouter le fait que les turbines de Fort George sont arrivées à la fin de leur cycle de vie.

 

Article précédentEnquête sur la rénovation de son bureau : ‘Navin Beekarry doit être comme la femme de César, ce directeur de l’ICAC doit démissionner’, lance Harish Chundunsingh
Article suivantLa production de légumes pourrait chuter de 20% en raison du manque d’eau : « Il y a un manque de volonté politique… Il faut revoir le système de production vivrière », affirme Kreepaloo Sunghoon