La tension est montée d’un cran, au tribunal de Moka ce matin, entre Me Shakeel Mohamed et la police. Cela, après que l’inspecteur Ramjeetun a indiqué qu’il ne pourra présenter la vidéo de la perquisition effectuée chez Bruneau Laurette. Shakeel Mohamed avait fait cette demande la semaine dernière. Il demandait que la vidéo de la perquisition du 4 novembre dernier soit présentée dès que possible au tribunal.

Ce matin, Shakeel Mohamed a demandé pourquoi la défense n’a toujours pas eu accès à l’enregistrement après sept jours. L’inspecteur Ramjeetun a déclaré que le surintendant Hemandass Ghoorah n’est pas au pays et que c’est la vidéo est en sa possession.

Me Shakeel Mohamed avait aussi demandé une comparaison de la drogue saisie à Pointe aux Canonniers en mai 2021 et celle retrouvée chez Bruneau Laurette. Une fois de plus, la police a répondu que la négative. L’avocat a alors demandé s’il pouvait avoir les noms des officiers de l’ADSU qui ont accès à la salle des preuves. À quoi l’inspecteur Ramjeetun devait répondre que c’est le patron de l’Anti Drug and Smuggling Unit qui a accès à la salle.

Me Rouben Mooroongapillay, l’un des avocats de Bruneau Laurette, nous explique ce qui s’est passé durant l’audience ce matin.

Article précédentÀ Triolet : Un motocycliste de 25 ans perd la vie dans un accident
Article suivantSur un chantier à Midlands : Un maçon de 61 ans fait une chute mortelle du premier étage