Si nous vous disons que le modèle sur cette photo est un médecin à succès, je suis sûr que vous ne nous croirez pas. Mais c’est un fait ! Manu Bora est médecin de profession et travaille comme chirurgien dans un hôpital de Gurgaon. Mais cela ne l’a pas empêché d’être le top model indien. Il a travaillé avec presque tous les créateurs de mode d’élite du pays. Non seulement cela, mais Manu est également le premier mannequin masculin basé en Inde à participer à la prestigieuse Fashion Week de Paris. Voici son interview avec Himalayan Buzz
Bonjour Manu, parlez à nos lecteurs de votre enfance, de votre famille et de votre éducation.
Je suis né à Jodhpur et j’ai fait ma scolarité initiale uniquement ici. Mon père est un avocat très connu et ma mère est médecin de profession. J’ai fait ma scolarité de Shri Maheshwari Senior Secondary School, Jodhpur jusqu’au 12e. Après cela, j’ai fait mon MBBS. Pour le post-diplôme, je suis allé à Mumbai.
Comment t’es-tu soudainement retrouvée dans le mannequinat ?
La décision de se lancer dans le mannequinat n’a pas été une décision soudaine. J’étais intéressé par le mannequinat depuis mon enfance, mais à Jodhpur ce n’était pas possible. Je savais que si je voulais devenir mannequin, je devais déménager à Delhi ou Mumbai.
Avant de déménager, je voulais avoir une solide formation scolaire. J’ai beaucoup étudié pour pouvoir finalement déménager à Delhi ou à Mumbai pour ma formation médicale.
Et c’est ce qui s’est passé. J’ai été sélectionné à l’AIPMT et j’ai obtenu le 52e rang. J’ai été admis au Maulana Azad Medical College de Delhi. Mon père craignait de savoir comment je pourrais supporter de vivre seul, c’est pourquoi j’ai fait mon examen médical au Jodhpur Medical College. Après cela, j’ai fait mon Post Graduation à Mumbai. Une fois, j’étais à Mumbai, ma carrière dans le mannequinat a commencé.
Comment avez-vous obtenu votre première pause dans l’industrie ?
Au cours des 6 derniers mois de mon post-diplôme, j’ai travaillé sur mon physique. Pendant cette période, j’ai eu un peu de temps. Depuis, je me passionné pour le mannequinat; Je savais que d’une manière ou d’une autre, je devais entrer dans cette industrie. J’avais quelques amis qui étaient mannequins. Ils m’ont demandé de contacter un photographe et j’ai fait mon portfolio professionnel. J’ai commencé à envoyer mon portfolio à différentes agences. Par chance, j’ai eu l’opportunité de publier une publicité imprimée pour Hero Honda, après quoi mes photos ont été présélectionnées par une grande agence de mannequins basée à Mumbai et ma carrière a décollé !
Vous avez travaillé à la Fashion Week de Paris dont rêve le mannequin indien. Comment était votre expérience?
J’ai commencé ma carrière de mannequin en septembre 2010 et fin décembre, j’étais sur mon vol pour Paris ! La Fashion Week de Paris est l’une des plus grandes semaines de la mode au monde à laquelle participent des milliers de mannequins du monde entier. Le processus de casting est très éprouvant. J’étais le seul mannequin masculin basé en Inde. Ce qui était plus choquant, c’est que jusque-là, aucun mannequin indien n’avait jamais participé à la Fashion Week de Paris. Les gens étaient surpris de savoir que je venais d’Inde.
En dehors de Paris, où avez-vous travaillé ?
J’ai travaillé dans toutes les capitales de la mode du monde comme New York, Londres et Milan, etc.
Parlez-nous de votre expérience dans l’industrie de la mode indienne.
J’ai passé un bon moment à travailler avec Sabyasachi, Varun Behl, Rohit Bal, Anita Dongre, Tarun Tahilyani, Manish Malhotra, Shantanu & Nikhil, et toutes les grandes semaines de la mode comme Lakme Fashion Week et l’Indian Fashion Week. J’ai aussi travaillé pour des magazines de mode comme Vogue, GQ, Elle, Harper Bazaar et réalisé des campagnes pour Louis Vuitton.
Comment jonglez-vous entre deux carrières réussies – Chirurgien et Modèle ?
Manu Bora : Si vous êtes déterminé, vous le pouvez. Après mes combats initiaux, je n’ai jamais eu à aller au casting. J’avais l’habitude d’avoir 4-5 jours de congé de mon travail à l’hôpital chaque mois. Mais maintenant, ma charge de travail a augmenté depuis que j’ai commencé des camps de conseil pour les pauvres et aussi pour les sportifs. Donc, je prends maintenant juste 1 mission tous les 2-3 mois. Je suis actuellement ambassadrice de la marque Raymond’s.

Quel est votre créateur préféré ?
J’aime tous les créateurs de mode. Tout le monde est si spécial dans son propre style. Si je me place en consommatrice et non en mannequin, j’aime beaucoup les vêtements de Rahil Bal.

Article précédentUunchai avc Amitabh Bachchan brille au box
Article suivantImages choquantes d’une chienne pleine pendue à Bambous : le suspect arrêté et placé en détention