Mehran Karimi Nasseri qui a inspiré “Le Terminal” de Spielberg est mort hier à l’aéroport de Roissy à l’âge de 77 ans. Ce réfugié politique iranien était une figure emblématique de l’aéroport de Roissy et le SDF le plus connu du monde, et recevait des lettres du monde entier. Il y est décédé de mort naturelle avec plusieurs milliers d’euros en poche.
Mehran Karimi Nasseri, connu sous le nom de “Sir Alfred”, est mort hier samedi 12 novembre à Roissy. Le réfugié iranien a vécu plus de 18 ans à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle – qui a confirmé son décès – et a inspiré Steven Spielberg qui a réalisé un film basé sur sa vie.
Né en 1945 dans la province iranienne du Khouzistan, Mehran Karimi Nasseri avait élu domicile à Roissy depuis 1998 après un long périple à la recherche de sa mère où il était parti à Londres, Berlin ou encore Amsterdam. Chaque fois, il avait été expulsé par les autorités, faute de pouvoir présenter des papiers. En 1999, la France lui décerne le statut de réfugié et lui donne un titre de séjour. Dans l’aéroport, il était devenu un familier du personnel, faisant l’objet de nombreux reportages de télévisions et radios, françaises et étrangères, avant la consécration cinématographique.
L’homme a vécu 18 ans de sa vie à l’aéroport.
En 2004, c’est Tom Hanks qui avait interprété son rôle dans “Le Terminal”. Steven Spielberg, le réalisateur du film, avait seulement transposé son histoire à l’aéroport John-Fitzgerald-Kennedy de New York. Après le film, il aurait vécu dans un foyer à Paris avec l’argent obtenu de son film et de son autobiographie, avant de revenir à l’aéroport et d’y mourir.
Mehran Kaimi Nasseri serait décédé d’une mort naturelle peu avant midi hier samedi 12 novembre. Une source de l’AFP indique que plusieurs milliers d’euros ont été retrouvés sur lui.

Article précédentAssociations socio-culturelles proche du pouvoir : ‘Quand nou pou vine au pouvoir, sa pa pou reste cumsa sa’ avertit Navin Ramgoolam
Article suivantJournée internationale de la gentillesse : plus de 300 personnes ont participé au programme «Danser pour la gentillesse» du Centre for Natural Healing and Meditation