Face à la presse, à la mi-journée de samedi, les dirigeants de Rezistans ek Alternativ ont évoqué le rapport de l’enquête judiciaire sur la mort de Soopramanien Kistnen. Ashok Subron est revenu sur certains propos du ministre Joe Lesjongard, qui a animé une conférence de presse dans la matinée.

Le président du MSM avait évoqué une campagne visant à empêcher la police de faire correctement son travail. Ashok Subron a répliqué que c’est la magistrate qui a présidé l’enquête judiciaire qui a critiqué la police et qualifié d’odieuse la façon dont l’enquête avait été menée.

Pour le porte-parole de Rezistans ek Alternativ, toute personne qui lit le rapport peut attester qu’il est accablant envers la police.

Article précédentAvec l’évolution de la technologie : le GM passe le National Computer Board à la trappe
Article suivantCuisante défaite pour Trump : Les démocrates maintiennent le contrôle du Sénat américain avec une victoire au Nevada