Le chef de file du Parti travailliste indique que le fléau de la drogue ne cesse d’étendre ses tentacules sur le pays. Il cite l’affaire de la tractopelle chargée de 95 kg cocaïne toujours non élucidée.

Outre l’ampleur de trafic de drogue dans le pays, le parlementaire rouge souligne également l’atmosphère de peur instaurée, précise-t-il, par ce gouvernement au pouvoir.

Le Parti travailliste agira comme rempart, assure Le Dr Arvin Boolell, qui demande aux citoyens de se ressaisir.

Article précédentNaufrage du MV Wakashio : Les plaisanciers et skippers du Sud-est menacent de « passer à l’action » s’ils ne reçoivent toujours pas leurs compensations
Article suivantRencontre entre les représentants des différents wards le 19 novembre prochain dans le cadre des municipales : « la démocratie régionale a été anéantie par l’actuel régime », regrette Rajesh Bhagwan