Alors que les urgences pédiatriques saturent face à la bronchiolite dans de nombreuses régions de France, les autorités ont déclenché, hier, jeudi 10 novembre, le plan blanc pour mobiliser le plus de personnel possible.
Presque 7 000 enfants de moins de deux ans ont été admis aux urgences en une semaine. Un pic épidémique jamais vu depuis 10 ans.
Les familles sont souvent inquiètes. “On ne s’attend pas à vivre ça quand on entend parler de bronchiolite”, témoigne Audrey Sergent, mère de Charly, un mois et demi, hospitalisé pour une bronchiolite. Avant un week-end de trois jours, les autorités souhaitent limiter l’engorgement des urgences en faisant appel aux médecins de ville.
Aux urgences pédiatriques de Colmar (Bas-Rhin), le flux des entrées est incessant dans une unité déjà saturée. La goutte d’eau de trop dans de nombreux services. “La bronchiolite arrive à un moment où l’hôpital est particulièrement en tension par manque de personnel soignant avec de très nombreuses absences, conséquence directe de la crise du covid”, énonce le docteur Didier Chognot, responsable du service pédiatrie de l’Hôpital Pasteur de Colmar.

Article précédentRecord de cinq indo-Américains élus à la Chambre des États-Unis, plusieurs autres gagnent des législatures d’État
Article suivantBulletin prévision pour Maurice de ce vendredi 11 novembre 2022