Cette décision découle de la volatilité du cours du baril de pétrole sur le marché mondial. La State Trading Corporation a donc opté pour un approvisionnement pour les six prochains mois au lieu d’une année.

Selon le document de l’appel d’offres, publié sur son site, la STC cherche un fournisseur pour l’approvisionner en produits pétroliers pour la période s’étalant du 1er février 2023 au 31 juillet 2023. Donc six mois ! La date limite est le 29 novembre prochain. Les offres seront ouvertes à partir du 1er décembre 2022.

Rappelons qu’en septembre dernier, la STC était à la recherche d’un prestataire pour lui fournir 700 000 tonnes métriques de produits pétroliers. C’était pour la période janvier à décembre 2023. Mais selon un préposé de la STC, le prix premium proposé par les compagnies était, dans certains cas, quatre fois plus cher que celui l’an dernier.

De ce fait, la STC a annulé l’exercice et changé de stratégie. Cela, en espérant obtenir un meilleur prix.

Article précédentClimat de frayeur dans le pays et circulation d’une hit list : « Les récentes menaces de Pravind Jugnauth contre la presse ont indirectement influencé la police à en faire de même », allègue Dev Sunassy
Article suivantBulletin prévision pour Maurice de ce samedi 12 novembre 2022