Le chef de file du Parti travailliste estime que cela est nécessaire et urgent. Les attaques contre le droit à l’information sont inacceptables, selon lui.

Il cite notamment la ‘hit list’ en circulation. Ce qui a poussé des journalistes à porter plainte à la police. Le député du no 18 allègue que des politiciens et des adversaires se sentent également menacés. Cette situation ne peut perdurer.

Face à la presse ce matin, Arvin Boolell dit condamner avec force toutes les attaques contre la liberté d’expression.

Les journalistes ne sont pas les seuls à subir des représailles. Mahend Gungapersad, député rouge du no 6, évoque aussi un climat d’angoisse et de frayeur au sein de la fonction publique. Une atmosphère, qu’il qualifie de malsaine, aurait poussé, selon lui, 27 officiers du ministère du Commerce à demander un transfert alors que certains optent pour une retraite anticipée.

Article précédentArrestation de Bruneau Laurette et son fils : L’interrogatoire de Ryan Laurette a débuté ce vendredi…
Article suivantSéisme dans le monde de la crypto monnaie : FTX dépose son bilan… son fondateur démissionne