En avouant une conduite «répréhensible» envers une jeune fille de 14 ans, Jean-Pierre Ricard, l’ex-patron des évêques de France, a provoqué hier un nouveau séisme chez les catholiques. En tout, onze prélats ou ex-prélats sont mis en cause dans des affaires d’abus sexuels.
Le cardinal Ricard est l’un des hommes les plus influents de l’église qui est visé par la justice. Jean-Pierre Ricard, 78 ans, ancien président des évêques et à ce jour, toujours cardinal, a reconnu un comportement répréhensible. Sa lettre a été lue lundi par l’archevêque de Reims Éric de Moulins-Beaufort, lors d’une conférence de presse convoquée en urgence. “Je me suis conduit de façon répréhensible avec une jeune fille de 14 ans. Mon comportement a nécessairement causé chez cette personne des conséquences graves et durables”. Les faits remontent à plus de 40 ans. À l’époque curée, Jean-Pierre Ricard aurait embrassé une mineure. Un nouveau séisme. Un an seulement sur le rapport Sauvé sur la pédocriminalité. “C’est très grave et c’est très choquant pour beaucoup de gens puisque c’est un cardinal. Et aujourd’hui, il est encore électeur d’un futur pape s’il devait avoir un conclave”, affirme Christine Pedotti, directrice de la rédaction. Les faits sont prescrits. Le parquet de Marseille a ouvert une enquête pour agression sexuelle aggravée. “Que l’on puisse dire, telle personne a avoué, a révélé. Il a commis un certain nombre d’actes va faciliter la parole pour les victimes”, estime Carole Damiani, membre du “Commission Sauvé” sur l’abus sexuel dans l’église. Le cardinal Ricard a fait savoir qu’il se donnait à disposition de la Justice.

Article précédentMeurtre de Soopramanien Kistnen : le LPM compte adresser une copie du rapport remis au Central CID à Rahul Gandhi, aux dirigeants des pays de l’Océan indien et aux ambassades…
Article suivantIl allègue avoir été sauvagement agressé par ses voisins : Preetam Nursing pourrait perdre l’usage de son pied… il dit craindre pour la sécurité de sa famille