Le bilan du gouvernement MSM dans le combat contre le trafic de drogue trois ans après les élections de 2019 a été abordé dans l’émission Hardtalk mercredi. Fezal Jeerooburkhan trouve étrange que seuls les petits trafiquants sont arrêtés, mais jamais les barrons.

Serait-ce le fait qu’ils financeraient les partis politiques? s’interroge-t-il. Si c’est le cas, dit-il, il nous serait difficile de remporter ce combat contre ce trafic.

Le chef de file du Parti travailliste au Parlement, Arvin Boolell, affirme que le Premier ministre agi sans réfléchir quand il dit que les gouvernements précédents ont soutiré les trafiquants de drogue. Dans ce cas, poursuit-il, pourquoi il n’est pas parti déposer à la commission d’enquête sur la drogue après les déclarations de Peeroomal Veeren.

Article précédentDes remèdes naturels contre le mal des transports
Article suivantÀ Bel Air, Caroline : plusieurs dizaines de seringues déjà utilisées découvertes dans un terrain en friche