Dans l’article, il est souligné que l’avion P-8I est déployé pour la troisième fois en trois ans par la Grande-Péninsule à l’île soeur. Cela, alors que la Chine accroît sa présence dans l’océan Indien occidental.

Le P-81, qui appartient à la marine indienne, a participé à une patrouille conjointe avec la France depuis l’île de la Réunion en 2020. L’article souligne qu’en mai dernier, le P-8I indien avait effectué un exercice de surveillance coordonnée avec les navires de guerre de la marine française déployés dans la région.

L’article précise que l’Inde veut renforcer ses liens de défense avec les pays d’Afrique de l’Est et les nations insulaires de l’océan Indien. C’est là que l’auteur souligne que la Grande-péninsule construit actuellement une infrastructure militaire sur l’île Agalega, qui appartient à Maurice, et qui se trouve dans l’océan Indien occidental. L’article précise que l’infrastructure devrait être prête en juin 2023.

Elle comprend une piste d’atterrissage de 3 000 mètres de long et permettra à l’Inde de maintenir une plus grande présence militaire dans la région pour contrer la Chine. Elle soutiendra les moyens maritimes de l’Inde, notamment les P-8I, dans l’océan Indien occidental, en particulier dans les eaux proches de la côte orientale de l’Afrique.

Article précédentPour soulager la crise des devises à Maurice : l’analyste financier sud-africain Ronak Gopaldas préconise un nouvel élan touristique à court terme et des changements structurels à long terme
Article suivantTouristes : Maurice une destination privilégiée pour les voyages en famille