La ministre allemande de l’Intérieur a critiqué hier, mardi les déclarations d’un ancien joueur qatari, « ambassadeur » du Mondial-2022, qualifiant l’homosexualité de « dommage mental », à 12 jours du début de la compétition (20 nov-18 déc). Sa déclaration a trouvé écho à travers le monde et provoque une vague d’appels au boycott de la prochaine coupe du monde.
Cet « ambassadeur » qatari de la Coupe du monde, chargé de la promotion de l’évènement, a été interviewé par la chaîne publique allemande ZDF. Après sa déclaration sur les homosexuels, l’interview a été interrompue par un attaché de presse.
« Pendant la Coupe du monde, beaucoup de choses vont arriver ici dans le pays. Parlons des homosexuels », a déclaré Khalid Salman, ancien international qatari.
« Le plus important, c’est que tout le monde acceptera qu’ils viennent ici, mais ils devront accepter nos règles », ajoute M. Salman.
L’homosexualité, « c’est “haram” » (ce qui signifie « interdit »), estime-t-il. « C’est “haram”, car c’est un dommage mental », ajoute M. Salman, avant d’être interrompu par un attaché de presse.
À Washington, le porte-parole du département d’État Ned Price a fait part de la « grande préoccupation » des États-Unis concernant ces propos et assuré que le sujet serait évoqué « directement » avec les Qataris.
L’international allemand Leon Goretzka a également dénoncé des propos « absolument inacceptables » après la rencontre du Bayern Munich en championnat d’Allemagne. « C’est une vision de l’homme d’un autre millénaire », a-t-il ajouté.
Mme Faeser a cependant affirmé qu’elle gardait confiance dans les garanties de sécurité pour les spectateurs du Mondial-2022 obtenues de la part du Premier ministre qatari lors d’un récent déplacement dans le pays.
« C’est le Premier ministre qui me l’a donnée, je n’ai pas de nouvelles indications de sa part selon lesquelles quelque chose aurait changé », a observé la ministre mardi.
En visite au Qatar la semaine dernière, Mme Faeser avait assuré avoir obtenu « pour la première fois » des « garanties de sécurité » pour tous les spectateurs, dont les visiteurs LGBT+, dans un pays où les relations sexuelles entre personnes du même sexe sont criminalisées.
Elle avait, dans la foulée, décidé d’assister au premier match de l’Allemagne au Mondial-2022, contre le Japon le 23 novembre.
L’émir du Qatar Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani avait assuré le 21 septembre que tous les supporters seraient accueillis « sans discrimination » lors de la compétition organisée dans son pays (20 novembre-18 décembre), dans une volonté apparente de rassurer sur l’accueil des visiteurs LGBT+.
La FIFA avait réaffirmé de son côté que les drapeaux arc-en-ciel, symboles de la communauté LGBT+, seraient autorisés autour des stades.
Les capitaines de plusieurs équipes européennes – dont celles d’Angleterre, de France et d’Allemagne – porteront des brassards aux couleurs arc-en-ciel avec le message « One Love » dans le cadre d’une campagne anti-discrimination.

Article précédent10 Best Random Video Chat Apps With Strangers Android Ios
Article suivantElections américaines : Donald Trump en position pour “piloter le Congrès à distance”