La population est toujours dans l’attente. Après la dernière réunion du Petroleum Pricing Committee, le 13 septembre dernier, le ministre du Commerce et le directeur général de la State Trading Corporation avaient tous deux affirmé que les prix des carburants connaitront une baisse lors de la prochaine réunion du PPC.

À ce stade, nul ne sait quand aura lieu cette réunion. En attendant, les partis d’opposition et les associations des consommateurs continuent de multiplier les appels pour qu’une baisse intervienne sur les prix des carburants. D’autant que le prix du Brent sur le marché mondial s’est stabilisé depuis un moment déjà.

Pour les observateurs, les prix de l’essence et du diesel auraient déjà dû connaitre une baisse à Maurice.

En un peu moins de cinq mois, soit du 28 décembre 2021 au 18 mai 2022, les prix des carburants ont été majorés à quatre reprises. En effet, durant cette période, la hausse était presque de 25%.

L’augmentation des prix de l’essence et du diesel durant cette période a été attribuée principalement à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la pandémie et le taux de change.

Le 28 décembre dernier, alors que le cours du baril du pétrole était de $78, les prix ont augmenté à Maurice d’un peu plus de 9%.

Deux mois plus tard, soit le février 2022, une nouvelle hausse est annoncée. Elle est d’environ 9%. Cela, alors que le prix du Brent sur le plan mondial a augmenté de plus de 15%. Notons que selon la loi, le PPC ne peut procéder à une augmentation supérieure à 10%.

Un mois et demi plus tard, soit le 19 avril, nouvelle réunion du PPC qui annonce une majoration des prix de l’essence et du diesel. Elle est d’environ 9%. Le prix du baril du pétrole est, lui, en hausse par environ 16% comparé à 26 février 2022.

Depuis le 18 mai dernier, l’essence se vend à Rs 74,10 le litre alors que le diesel à Rs 54,55. Cela, après une nouvelle hausse. À cette époque, le prix du baril était à $106 et, selon le communiqué de la State Trading Corporation, le dollar s’échangeait à Rs 43,50.

Il faut souligner qu’en mai, le prix du Brent avait baissé par un peu plus de 3% comparé à avril. Malgré tout, les prix des carburants ont augmenté de 9%.

Quatre mois plus tard, soit le 13 septembre dernier, le Petroleum Pricing Committee s’est une nouvelle fois réuni. À ce jour, c’est sa dernière réunion. Il avait décidé de maintenir les prix de l’essence et du diesel à Rs 74.10 et Rs 54.55 respectivement. Cela, malgré une baisse conséquente du prix du Brent sur le plan mondial. Soit plus de 13%.

Au Parlement, le ministre du Commerce, SoodeshCallichurn, avait déclaré que les prix des carburants seraient revus à la baisse lors de la prochaine réunion PPC. Sauf qu’il n’y en a pas eu jusqu’ici.

Cependant, plusieurs observateurs pensent que la baisse aurait dû intervenir depuis un bon moment.

 

Article précédentLes grand titres de Top Fm de ce Mardi 08 novembre 2022
Article suivantÀ Chemin 20 pied, Cap Malheureux : un bœuf à l’origine d’un accident, 2 personnes blessées