Elle se trouvait au domicile de la compagne de son père à Calodyne le jeudi 3 novembre. Le jour de l’arrestation de l’activiste, soit le vendredi 4 novembre, elle était chez des proches à Curepipe. C’est de là-bas qu’elle a appris que la police avait perquisitionné leur maison à Petit Verger, St Pierre.

Depuis, la jeune femme de 26 ans n’est pas retournée chez elle alors qu’elle souhaite le faire. Elle dit craindre d’autres perquisitions dans la maison sise à Petit Verger, St Pierre.

Rappelons que deux perquisitions ont eu lieu à Petit Verger, St Pierre jusqu’ici. La première fois, c’était le vendredi 4 novembre avant l’arrestation de Bruneau Laurette. Le lendemain, il y a eu une reconstitution des faits.

Par ailleurs, le CCID a convoqué Joany Raymond à venir s’expliquer sur ses liens avec Bruneau Laurette. Il est le propriétaire de la BMW immatriculée JR12, qu’utilise Bruneau Laurette. C’est dans ce véhicule que de la drogue a été retrouvée vendredi dernier, lors de la perquisition de la Special Striking Team.

Le dénommé Joany Raymond se trouve actuellement au bureau du CCID. Il est interrogé par les enquêteurs de la MCIT, qui est en charge de l’enquête. Il est assisté de Me Yatin Varma.

Article précédentArrestation de Bruneau Laurette : ‘il n’y a pas de hit list, la police agit en toute impartialité sans frayeur ni faveur’, avance l’inspecteur Shiva Coothen
Article suivantCompensation salariale: Les syndicats feront cause commune pour les négociations triparties