C’est par la voix de son président, vendredi, au Sanatan Vatika, à Réduit, que Bhojraj Ghoorbin a critiqué une lettre qu’a envoyée Linion Pep Morisien au commissaire de police. Le LPM y écrit que  l’usage de cannabis est toléré lors de certaines cérémonies religieuses pratiquées par la communauté hindoue.

Une chose que réfute Bhojraj Ghoorbin en affirmant qu’il n’est écrit nullement  part dans les livres sacrés hindous que l’usage du cannabis  est prôné lors des cérémonies religieuses.

Article précédent«On a modifié la loi, car ce gouvernement comprend et sait que ce sont des enfants qui ont été piégés par des mafias de la drogue », affirme Kailesh Jagutpal
Article suivantChat Avenue Herzien Bijwerken December 2022 Is Het Good Of Oplichterij?