L’archipel des Chagos
L’archipel des Chagos

La plateforme qui regroupe principalement les natifs des Chagos et leurs descendants qui habitent la Grande-Bretagne a écrit au Tribunal international du droit de la mer. Dans sa correspondance, elle explique qu’elle ne reconnaît pas la souveraineté de Maurice sur les Chagos, cela malgré la décision de la Cour internationale de Justice et des Nations Unies.

De ce fait, le ChagossianVoices rejette la légitimité des audiences tenues par le Tribunal international du droit de la mer en octobre dernier. Pour rappel, Maurice se retrouve en litige avec les Maldives en raison du Bleinheim Reefs. Si Maurice clame que ce banc de sable appartient aux Chagos, donc à Maurice, les Maldives insistent que cette partie de l’océan lui appartient.  D’où ces audiences.

Pour le ChagossianVoices uniquement les natifs de l’archipel et leurs descendants qui peuvent décider sur les Chagos. Avant d’ajouter qu’en tant Chagossiens, ils ne se sentent pas Mauriciens, car l’archipel a sa propre culture, langue, entre autres.

La plateforme dit également qu’elle considère illégitime la décision de la Cour internationale de la justice qui était en faveur de Maurice et avait sommé la grande Bretagne de restituer l’archipel à Maurice. Elle réclame ainsi une nouvelle audience à la CIJ.

À noter que cette correspondance a été envoyée quelques jours avant que le gouvernement britannique et celui de Maurice annoncent des pourparlers sur le dossier Chagos.

Article précédentAprès leur comparution à la Bail and Remand Court samedi : Bruneau Laurette et son fils Ryan traduits en cour de Moka ce lundi
Article suivantCité par la BBC : « Il est grand temps que cette période honteuse de l’histoire britannique prenne fin », affirme Jeremy Corbyn sur le dossier Chagos