C’est une première. En effet, l’initiative revient à Covilen Narsinghen. Le magazine qui a été publié sur notre page Facebook, donne la parole aux membres de la diaspora mauricienne à travers le monde. Mais aussi, Diasporamag donne la chance aux éditorialistes mauriciens d’écrire sans crainte.

Ecoutez le chef du projet, Covilen Narsinghen.

 

Final2
Article précédentArrêtés hier : Pas de remise en liberté conditionnelle pour Vishal Shibchurn, son fils Mayur et Kevin Bhaugeeruthy
Article suivantAu moins 3 morts dans le crash d’un avion en Tanzanie ce matin