Lors de la conférence de presse de l’entente L’Espoir hier matin, Paul Bérenger est revenu sur le dossier Chagos. Il s’est réjoui qu’enfin le Royaume-Uni ait accepté de s’asseoir à la table des négociations. Enfin, a-t-il lancé. Tout en précisant que c’est une volte-face de la part de Londres sur le sujet. Mais pour lui, la Grande-Bretagne ne s’est pas engagée à nous restituer la souveraineté de l’archipel. Paul Bérenger a déclaré que lui-même, Navin Ramgoolam et sir Anerood Jugnauth, en tant que chefs du gouvernement, ont fait avancer le dossier.

Mais pour Paul Bérenger, on ne peut, pour l’instant, crier victoire trop tôt. Xavier-Luc Duval a aussi salué la contribution de Navin Ramgoolam pour faire avancer le dossier Chagos. C’est lui qui a retenu les services de Philippe Sands, KC, ont déclaré les leaders du MMM et du PMSD.

L’entente a aussi annoncé l’organisation d’un congrès à Goodlands le 18 novembre.

Article précédentTrafic de drogue : « De jour en jour, nos efforts s’intensifient alors que les gouvernements précédents ont refusé de mettre sur pied des commissions d’enquête », affirme Maneesh Gobin
Article suivantÉnième appel de Roshi Bhadain pour une démission en bloc de l’opposition : « Kan li elu li ava démisionner », réplique Xavier-Luc Duval