Rappelons que Maurice et les Maldives se disputent, devant l’instance onusienne située à Hambourg, en Allemagne, une étendue de 37 000 miles carrés dans l’océan Indien.

Dans un avis consultatif rendu en 2019, la Cour internationale de justice avait jugé que l’occupation britannique des Chagos était illégale et que l’archipel faisait légitimement partie du territoire mauricien. Jusqu’ici, le Royaume-Uni a refusé de respecter la décision de la CIJ.

Hier, lors de la commémoration de la déportation des Chagossiens, Olivier Bancoult, leader du Groupe Réfugiés Chagos, a déclaré que, selon lui, le gouvernement britannique a utilisé les Maldives. Mais malgré tout,dit-il, nos voisins dans l’océan Indien ont reconnu la souveraineté de Maurice sur l’archipel des Chagos.

Le leader du Groupe Réfugiés Chagos soutient que les Maldives souhaitent désormais le retour des Chagossiens sur leurs îles natales. La vérité, selon lui, va finir par triompher.

Article précédentParlement : Troisième séance consécutive sans Question Time
Article suivantPour avoir posté des propos jugés « insultants » sur la toile a l’encontre de la MSAW : Le défenseur de la cause animale, Reda Chamroo arrêté, inculpé provisoirement et libéré sous caution suite à une plainte du directeur de la MSAW