La Banque de Maurice revoit ses prévisions de croissance à la baisse pour 2021

Depuis le début de l’année, le Monetary Policy Committee a rehaussé le taux directeur de 215 points de base. Il est passé de 1,85% en janvier à 4% en novembre. La Banque de Maurice veut contenir l’inflation à 9,5% en 2022 et prévoit qu’elle variera entre 5 et 6 % en 2023. Elle estime aussi que la croissance sera supérieure à 7 % en 2022 et à 5 % en 2023.

C’est ce qu’annonce la Banque de Maurice dans une communication aux médias. Le comité de politique monétaire s’est réuni ce vendredi 4 novembre et a décidé de rehausser le taux directeur de points de base. Il passe donc de 3% à 4%.

Cette décision fait suite aux discussions sur les implications, pour l’économie mauricienne, des derniers développements économiques, notamment les décisions récentes de la Banque fédérale américaine et la Banque d’Angleterre de rehausser leur taux directeur respectif.

La Banque de Maurice souligne que l’inflation reste un souci planétaire majeur et que les banques centrales réagissent en prenant les décisions appropriées afin de contenir les pressions inflationnistes. Cela, tout en étant conscientes de l’impact de ces mesures sur le mouvement de capitaux et sur le taux de change.

La Banque centrale souligne que les pressions inflationnistes vont continuer à prévaloir dans le pays. Mais la reprise économique permet une plus grande marge de manœuvre pour prendre des mesures permettant de maintenir l’inflation à environ 9,5 % pour 2022.

Elle précise que l’objectif de rehausser le taux directeur est de resserrer les écarts de taux d’intérêt tout en limitant davantage la volatilité excessive sur le marché des changes.

Rappelons que depuis le début de l’année, le comité de politique monétaire a relevé le taux directeur de 215 points de base au total.

La Banque prévoit que l’inflation variera entre 5 et 6 % en 2023.

Quant à la croissance, elle devrait être supérieure à 7 % en 2022 et à 5 % en 2023.

L’instance se réunira en décembre pour examiner la situation économique.

Article précédentÉlections régionales à Rodrigues : La pétition électorale contestant l’élection de Johnson Roussety rejetée par la cour suprême
Article suivantHOROSCOPE: Daily Predictions 05 November 2022