Le député du Parti travailliste a lancé un appel au ministre de la Santé. Le Dangerous Drugs Amendement Bill prévoit qu’à ce stade ce sont uniquement les pharmacies des hôpitaux régionaux qui assureront la distribution du cannabis médical contre une prescription.

Or, citant l’exemple de l’Afrique du Sud, Arvin Boolell est d’avis que le cannabis médical doit être disponible dans les pharmacies privées. Toutefois, une prescription doit toujours être obligatoire pour s’en procurer dit-il.

Article précédentChagos : « Notre objectif est de trouver un accord avec l’île Maurice d’ici le début de l’année prochaine », annonce James Cleverly, le secrétaire d’État britannique aux Affaires étrangères…
Article suivantRévision des conditions de travail des employés de la Cargo Handling Corporation : « Si zordi nu pas gagne satisfaction, nu pu met nu machine en marche… », Avertit Gérard Bertrand