Même en congé préretraite, le Directeur des poursuites publiques reste titulaire de son poste jusqu’à sa retraite définitive. Il va retourner au bureau quelques jours avant que sa retraite ne prenne effet. En son absence, c’est le numéro 2 du bureau du DPP, soit Me Rashid Ahmine, qui va assurer la suppléance. Il est le mieux placé pour être titularisé après le départ de Satyajit Boolell.

Après ses études secondaires, Rashid Ahmine met le cap sur la Grande-Bretagne pour étudier le droit à l’université de Liverpool. De retour au pays, il prête serment en 1994. Une année plus tard, il rejoint le bureau de l’Attorney General’s Office comme State Counsel.

Il monte peu à peu les échelons, occupant les fonctions de Senior State Counsel, Principal State Counsel et Assistant Parliamentary Counsel. En 2004, il obtient une bourse du gouvernement britannique. Il se rend au King’s College de Londres où il fait une maitrise en Banking and Finance Law.

Rashid Ahmine est à l’honneur en 2012. Il reçoit le Prosecutor of the year Award, délivré par l’International Association of Prosecutors, pour sa performance exceptionnelle dans le combat contre le crime, que ce soit au niveau national ou international.

Il occupera jusque-là le poste d’adjoint au DPP. Il a représenté le bureau dans plusieurs affaires retentissantes, notamment Medpoint et Boskalis. À partir de ce vendredi, il va assurer la suppléance au poste de DPP car Satyajit Boolell, le DPP sortant, part en congé préretraite.

Rashid Ahmine est le mieux placé pour succéder à Satyajit Boolell… Mais c’est la Judicial and Legal Services Commission qui en décidera.

Article précédentDossier Chagos : Le gouvernement mauricien en pourparlers avec la Grande-Bretagne pour trouver un accord
Article suivantParlement : Troisième séance consécutive sans Question Time