La nomination des recteurs dans des collèges du Service Diocésain de l’Education Catholique (SeDEC) continue à faire des vagues. La Private Secondary Education Authority (PSEA), refuse toujours de reconnaître la nomination d’une Deputy Rector pressentie par le SeDEC pour le poste de Rector au Collège du Saint Joseph, et celle de deux Deputy Rectors intérimaires en tant que Acting Rectors. La raison de la PSEA : les trois Deputy Rectors n’ont pas de PGCE. Mais le SeDEC riposte, elles sont détentrices d’une maîtrise et ont le nombre d’années requis pour ces postes.

Dans ce bras de fer opposant le SeDEC et la PSEA, la position de l’UPSEE rejoint celle du SeDEC. Munsoo Kurrimbaccus estime qu’il faut être juste envers tout le monde, même ceux agissant en « actingship ».

Or, la Secondary and Preparatory School Teachers and Other Staff Union (SPSTU), se prononce contre cette nomination. Son Président, Patrick Freyneau, fait ressortir qu’il a même déposé à l’ICAC et a même adressé une lettre à la PSEA, au début de cette semaine pour leur demander d’agir le plus vite possible.

Article précédentPour avoir entamé une grève de la faim devant la Government House réclamant la reconnaissance de leur culture: après leur arrestation les 12 membres de Zenfan Zion et Kolektif Lavwa Rasta ont comparu devant le tribunal
Article suivantTracé du métro Express à Réduit: Les marchands ambulants chassés de leurs lieux de travail expriment leur désarroi