Deux lycéens adolescents ont tué leur professeur d’espagnol après l’avoir battue avec des battes de baseball parce qu’ils avaient obtenu de mauvaises notes, affirment les procureurs dans des documents judiciaires récemment révélés devant un tribunal américain.
Nohema Graber, professeur d’espagnol au lycée de Fairfield, Iowa, a été retrouvée battue à mort et cachée dans un champ à l’extérieur de la ville de 9 400 personnes.
La police a arrêté Willard Miller et Jeremy Goodale, tous deux lycéens de 16 ans, pour son meurtre.
Cependant, les avocats de Miller contestent certaines des preuves recueillies contre l’adolescent lors d’une audience mercredi. Ils affirment que la police n’avait pas de cause probable lorsqu’ils ont fouillé son domicile et son téléphone portable.
Jeremy Everett Goodale et Willard Noble Caiden Miller, les deux adolescents ont demandé hier à un juge d’un tribunal d’État de réduire leur caution afin qu’ils puissent être libérés de prison, tandis que les procureurs ont demandé qu’elle soit maintenue à 1 million de dollars ou même portée à 2 millions de dollars.
En réponse, les procureurs ont dévoilé des documents judiciaires détaillant des détails jusque-là non rapportés sur les événements qui ont précédé et directement suivi la mort de Graber.
La police a découvert que Graber avait rencontré Miller à Fairfield High School dans l’après-midi du 2 novembre pour discuter de ses mauvaises notes en classe.
“On pense que la mauvaise note est le motif du meurtre de Graber qui relie directement Miller”, ont déclaré les procureurs dans un mémoire.
Graber s’est ensuite rendue dans un parc local où elle était connue pour se promener après le travail.
Des témoins au parc se souviennent avoir vu sa camionnette partir, conduite par deux jeunes hommes aux sièges conducteur et passager.
Un autre témoin a confirmé aux enquêteurs que Miller et Goodale les avaient appelés et avaient demandé à être pris en charge depuis une partie éloignée d’une route rurale. La camionnette de Graber a été retrouvée abandonnée au bout de cette même route.
Lorsque Miller a été interrogé par la police, il a admis qu’il était frustré par la façon dont Graber enseignait l’espagnol. Il a dit qu’il était présent pour le meurtre de l’enseignant, mais n’a pas participé.

Article précédentPour non-respect d’une des conditions de sa remise en liberté conditionnelle : Darren Activiste arrêté, inculpé provisoirement et maintenu en détention
Article suivantComportement de nos jeunes : ” Les parents se sont désistés de leurs devoirs ” constate Soondress Sawmynaden