Ils sont défendus par Me Rama Valayden

Rappelons qu’ils  devaient entamer leur deuxième jour de grève de la faim devant l’Hôtel du Gouvernement ce jeudi, mais ils été arrêtés tôt ce matin.

A noter que ces membres des associations Zenfan Zion et KolektifLavwa Rasta font face a une accusation provisoire de « taking part in an unlawful Assembly »

Interrogé, l’Inspecteur Shiva Coothen affirme qu’aucune manifestation n’est a

Dans une déclaration à Top FM, leur porte-parole Wendy Amdroise,  avait expliqué que les droits constitutionnels de la communauté rastafari sont bafoués. Il soutient que l’État doit reconnaître leur droit à utiliser légalement le cannabis lors de leurs rituels, dont le Nyabinghi. Qu’ils ne sont pas descendus dans les rues pour demander ni la légalisation ou la dépénalisation du cannabis, mais la reconnaissance de leur culture, par l’Etat Mauricien.

 

Article précédentÀ l’Aapravasi Ghat hier : Pravind Jugnauth s’en prend à ceux qui « racont zistwar »
Article suivantAfin d’alléger la circulation dans le centre de Vacoas : L’Avenue Indépendance en deux sens à partir de ce matin, durant les heures de pointe