Après la remise en liberté conditionnelle de 12 membres de la communauté des rastafaris, Rama Valayden a soutenu que leur leur grève de la faim va reprendre aussitôt un autre lieu trouvé.

Ainsi, la grève en question est momentanément suspendue. Les rastas compte bien continuer à faire entendre leur voix. Cela la but de revendiquer leur droit, c’est-à-dire afin de pouvoir utiliser le cannabis pour leurs rituels, affirment-ils.

Article précédentFormer Pakistan PM Imran Khan shot in lower leg
Article suivantSaisie de 22 millions de papiers à rouler : « J’ai demandé au secrétaire permanent de mon ministère de porter plainte à l’Icac afin de déterminer pourquoi l’autorisation d’importer ce produit a été octroyée de manière soudaine », révèle Soodesh Callichurn