Me Satyajit Boolell
Me Satyajit Boolell

C’est la question que beaucoup se posent depuis l’annonce que le Directeur des poursuites publiques, Satyajit Boolell, a demandé à profiter de son congé préretraite à partir de demain, vendredi 4 novembre. Il restera titulaire du poste jusqu’à son départ définitif en décembre. La décision de Me Boolell est vivement commentée. D’autant que l’affaire Kistnen reste toujours un dossier explosif et empoisonné… pour lui comme son successeur !

Même en congé préretraite, le Directeur des poursuites publiques reste titulaire de son poste jusqu’à sa retraite définitive. Il va retourner au bureau quelques jours avant que sa retraite ne prenne effet.

En son absence, c’est le numéro 2 du bureau du DPP, soit Me Rashid Ahmine, qui va assurer la suppléance. Tout laisse croire qu’il devrait être titularisé après le départ de Satyajit Boolell. Mais c’est une décision qui incombe à la Judicial and Legal Service Commission.

Dans ce cas, qu’adviendra-t-il de l’affaire Soopramanien Kistnen ? La question se pose. Mais beaucoup d’observateurs soutiennent que la décision de Satyajit Boolell de rencontrer Simla Kistnen quatre jours avant de partir en congé préretraite est un message qu’il a voulu envoyer.

Pour certains, Me Satyajit Boolell disposera toujours de plusieurs options, dont le fait de rendre public le rapport de l’enquête judiciaire ou alors d’en remettre une copie à Simla Kistnen. Dans son communiqué, il a déclaré que, dans les cas d’accidents fatals, il est normal de remettre une copie à la famille des victimes pour leur permettre d’initier des poursuites au civil.

Reste à savoir où en sera l’enquête policière.

En tout cas, ceux qui connaissent Satyajit Boolell soutiennent qu’il fera tout pour éviter à son successeur de démarrer avec un tel dossier explosif sur les bras.

Que fera exactement Me Satyajit Boolell ? On pourrait avoir certains éléments lors de la conférence de presse que Simla Kistnen et ses avocats ont annoncée pour ce jeudi, suite à leur rencontre de lundi avec le DPP. Même s’il est peu probable que Me Boolell ait pris le risque de laisser transparaître ses intentions à Rama Valayden et consorts.

Article précédentBanque de Maurice : Des pertes de Rs 6,8 milliards pour le mois de septembre
Article suivantPétition électorale au numéro 15: Une décision sur l’objection du pétitionnaire sera prononcée aujourd’hui