Le porte-parole des associations Zenfan Zion et Kolektif Lavwa Rasta a entamé une grève de la faim avec une trentaine d’autres personnes depuis 10 heures ce mercredi devant l’Hôtel du Gouvernement. Ils réclament une rencontre avec le Premier ministre.

Ces deux associations avaient adressé une lettre au Premier ministre le 25 octobre dernier pour évoquer la situation des rastas à Maurice.

Dans une déclaration à Top FM, Wendy Amdroise explique que les droits constitutionnels de la communauté rastafari sont bafoués. Wendy Ambroise soutient que l’Etat doit reconnaitre leur droit à utiliser légalement le cannabis dans leurs rituels, dont le Nyabinghi. Pour lui, le gandia fait partie de la culture rastafari.

Article précédentSurveillance de nos eaux maritimes : Trois navires de pêche chinois arraisonnés par les gardes-côtes
Article suivantFête des morts: Les Mauriciens en nombre pour rendre hommage à leurs proches disparus