N’ayant pas pu voyager en raison de la Covid-19 depuis mars 2020, il semblerait que nos ministres ne se soient pas fait prier après la réouverture des frontières à partir d’octobre 2021. La réponse suite à la question sur les déplacements des ministres à l’étranger est tombée la semaine dernière. La note est plus que salée pour les fonds publics. Parmi ces missions à l’étranger, le scandale Dubai Expo se confirme.

Il aura quand même fallu attendre 5 longs mois avant que la réponse n’atterrisse à la bibliothèque de l’Assemblée nationale. Eu égard aux réponses qui figurent dans le document déposé, nous pouvons comprendre la lenteur à déposer ce document. La controverse autour de Dubai Expo se confirme.

Cet évènement planétaire a eu lieu entre octobre 2021 et mars 2022 et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’après plus de 18 mois sans voyages, les ministres ne se sont pas fait prier pour voyager aux frais des contribuables.

En ce qu’il s’agit du Dubai Expo, le ministre Sunil Bholah, a volé la vedette de loin en ce qu’il s’agit des coûts des déplacements des ministres. Le coût total pour la participation de Sunil Bholah ; la bagatelle de Rs 2, 050, 543 ! Ce chiffre inclut les billets d’avion, ses per diems et d’autres dépenses comme la location de voiture entre autres ! Sur place, le ministre des PME aurait notamment participé au RetailSummit, une Business Conference sur ‘Mauritius ; ourjourneytowardssustainable transformation et même un fashion show !

En deuxième position derrière Sunil Bholah, le ministre de la Bonne gouvernance, Mahen Seeruttun, dont le déplacement à Dubai a coûté Rs 1, 131, 447 aux contribuables mauriciens. Selon le document déposé au Parlement, il aurait participé à la Mauritius Finance and Investment Week !

À la troisième place des plus dépensiers ; le ministre du Commerce, qui s’occupe également du portefeuille du Travail, Soodesh Callichurn, avec ses Rs 961, 655 ! Le but de sa participation aurait été de créer un lien avec le port de Dubai.

Le ministre Renganaden Padayachy se taille également une belle part du lion, avec des dépenses d’un peu plus de Rs 896 000, pour sa participation au Dubai Expo. Le but de sa mission : renforcer les relations commerciales, économiques et bilatérales avec les Émirats Arabes Unis.

Rs758, 801 ; c’est ce qu’a coûté la présence du ministre du Tourisme, Steven Obeegadoo au Dubai Expo pour participer à la Tourism and Property Week. Quant au ministre de la Technologie, de la Communication et l’Innovation, Deepak Balgobin, qui a fait le buzz avec son punchline ‘laptop éclater’, il aurait sur place vanté les mérites de Maurice comme une fenêtre sur l’Afrique. Tout cela au coût de Rs 704, 310.

Le ministre des Arts et de la Culture y était également. Le but de la présence d’AvinashTeeluck est pour le moins étonnant. Selon le document, il devait y être pour faire partie de la délégation présidentielle. Le coût ; Rs 685, 401.

La ministre Kalpana Koonjoo-Shah était à Dubai également pour l’International Women Entrepreneur Show et son déplacement aura coûté Rs 606, 120 !

Autre participation qui laisse perplexe ; celle de Fazila Jeewa-Daureeawoo, ministre de l’Intégration et la Sécurité sociale. La raison mentionnée pour justifier sa présence au Dubai Expo est pour le moins étrange, car selon le document elle devait y être, tenez-vous bien ‘to attend Dubai Expo’ ! Le coût ; Rs 383, 288 !

Ces nouveaux éléments vont sans doute amplifier la controverse autour du Dubai Expo. Faut-il une enquête pour établir s’il y a eu mauvaise utilisation des fonds publics ? Affaire à suivre.

Article précédentArrêté le 6 octobre dernier pour manifestation illégale en 2019 : « Interdiction à Atma Shanto de quitter le pays, le Passport and Immigration Office, demande au syndicaliste de retourner son passeport
Article suivantSaisie de 58 kilos de cannabis à Rivière-Noire : Les 7 suspects de nouveau devant le tribunal de Bambous ce mardi