Atma Shanto, président de la Fédération des Travailleurs unis affirme qu’il a été convoqué par la CID de Port-Louis Sud demain. Cela après avoir tenu une manifestation le 13 juin 2019 devant le bureau de la National Transport Authority à Cassis.

Il ajoute que lors de sa dernière convocation qui remonte au 19 septembre, il a fait valoir son droit au silence.

AtmaShanto explique qu’il ne se laissera pas intimider  et que  son combat se poursuit.

Article précédentNuisances sonores : ‘La loi fait aussi provision pour les bruits déraisonnables émis par les animaux !’ précise Jean Nobin Brasse
Article suivantInsécurité routière : ‘Beaucoup d’accidents, dont plusieurs fatals, sont causés par des chauffeurs sous l’effet de la drogue’, s’insurge Sam Lauthan