Crédit Suisse
Crédit Suisse

D’inquiétantes rumeurs à surveiller de près la semaine commence par d’inquiétantes rumeurs qui si elles se confirment pourrait faire prendre une toute autre tournure à la crise économique mondiale que nous traversons actuellement

En effet, le média ABC Australia a rapporté dimanche qu’une grande banque d’investissement est au bord du gouffre, citant “une source crédible”.Depuis, de nombreux doigts se sont pointés vers Credit Suisse Group (NYSE:CS), notamment car la banque a été l’une des plus affectées par le désastre d’Archegos.

Depuis, le cours de son action est d’ailleurs passé de 14,90 $ à 3,61 $ au moment de la rédaction de cet article, alors que le titre affiche un plongeon de plus de 10% depuis l’ouverture. ABC a précisé qu’un mémo du PDG au personnel a circulé tard vendredi. “Je sais qu’il n’est pas facile de rester concentré au milieu des nombreuses histoires que vous lisez dans les médias – en particulier, compte tenu des nombreuses déclarations inexactes sur les faits qui sont faites. Cela dit, j’espère que vous ne confondez pas la performance quotidienne du cours de l’action avec la solide base de capital et la position de liquidité de la banque”, pouvait-on lire dans le mémo.

Ce lundi, Fox Business a diffusé des informations tendant à confirmer le risque qui pèse sur Crédit Suisse (SIX:CSGN). Selon Fox, le PDG Ulrich Koerner aurait rencontré de grands investisseurs institutionnels inquiets de la fragilité de la situation financière de la société et leur aurait assuré que la banque disposait d’un capital et de liquidités solides.Un grand investisseur aurait déclaré à la chaine de télévision que “la banque et la plateforme de gestion de patrimoine sont très précieuses, mais la banque d’investissement est un désastre”.De son côté, le Financial Times a écrit qu’un cadre impliqué dans les discussions a déclaré que les équipes de la banque s’engageaient activement auprès de ses principaux clients et contreparties au cours du week-end, afin de les rassurerRappelons que cela intervient dans un contexte où les actions du Credit Suisse ont touché de nouveaux points bas la semaine dernière.

Le titre a perdu environ 55 % depuis le début de l’année. Par ailleurs, les spreads des swaps de défaut de crédit (CDS) de la banque, qui offrent aux investisseurs une protection contre les risques financiers tels que le défaut de paiement, ont fortement augmenté vendredi, ce qui donne du crédit aux rumeurs. Cette hausse fait suite à des informations selon lesquelles le prêteur suisse cherche à lever des capitaux, citant un mémo de son directeur général, Ulrich Koerner. Selon le FT, le dirigeant a démenti les informations selon lesquelles la banque suisse avait formellement approché ses investisseurs au sujet d’une éventuelle augmentation de capital, et a insisté sur le fait que le Credit Suisse “essayait d’éviter une telle démarche alors que le cours de son action n’a jamais été aussi bas et que les coûts d’emprunt ont augmenté en raison de la dégradation des notations”.Désormais, la balle est dans le camp de la banque, qui devra réfuter efficacement cette rumeur de la manière la plus ferme possible, si celle-ci est fausse. À ce propos, on notera que le PDG du Crédit Suisse devrait s’exprimer aujourd’hui pour répondre à ces rumeurs, à une heure qui n’a pas encore été précisée.

Article précédentNouveaux règlements en vigueur depuis samedi : « Environ 34% des plaintes reçues en 2021 et depuis le début de l’année sur notre hotline concerne la nuisance sonore », affirme le chef inspecteur Jean Nobin Brasse
Article suivantHOROSCOPE: Daily Predictions 05 october 2022