Les cours du pétrole ont encore reculé jeudi, influencés par le coup de grisou sur Wall Street, nourri par l’angoisse d’une récession à venir qui contracterait la demande d’or noir.

Le baril de Brent   de la mer du Nord pour livraison en novembre a cédé 0,92% pour clôturer à 88,49 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate ou Texas Light Sweet américain, également avec échéance en novembre, a lui perdu 1,11%, à 81,23 dollars.

L’humeur est vraiment morose“, insistent les  analystes. Les opérateurs “sont très préoccupés par la récession“, qui ralentirait la demande de pétrole et de produits raffinés.

Si le brut ne s’est pas replié davantage jeudi, c’est “peut-être grâce à l’OPEP“, dont le marché attend un geste “pour soutenir et stabiliser les prix“.

Les perspectives moroses de l’économie mondiale plombent les prévisions de demande de pétrole, et expliquent la baisse des prix depuis un mois (-4,7% pour le BRENT ., et  -6,6% pour le WTI

Article précédentLes grands titres de Top Fm de ce vendredi 30 septembre 2022
Article suivantBBC World Service propose 382 fermetures de poste dans le cadre des économies