Les émissions de radio de la BBC en 10 langues, dont l’arabe, le persan, le chinois et le bengali, cesseront, a annoncé hier cette station de radio de réputation internationale. Elle propose de fermer environ 382 postes au World Service pour réaliser 28,5 millions de livres sterling d’économies annuelles pour ses services internationaux qui touchent actuellement 148 millions de personnes en moyenne en une semaine. Un syndicaliste de la BBC, Philippa Childs, chef du syndicat de radiodiffusion Bectua blâme le gouvernement britannique et sa politique qui ont nécessité ces changements.
Les autres services de radio qui prendront fin sont le kirghize, l’ouzbek, l’hindi, l’indonésien, le tamoul et l’ourdou.
Bien qu’aucun service linguistique ne fermera, beaucoup se déplaceront en ligne (digital radio only) pour “augmenter l’impact auprès du public”, selon la BBC.
Les langues qui deviendront uniquement en ligne sont le chinois, le gujarati, l’igbo, l’indonésien, le pidgin, l’ourdou et le yoruba.
The World Service est un diffuseur multimédia international, offrant une large gamme de services linguistiques et régionaux à la radio, à la télévision et en numérique. A deux, ils atteignent actuellement 364 millions de personnes par semaine, dont environ la moitié y accèdent en ligne.
World Service English continuera également à fournir des informations 24 heures sur 24, disponibles dans le monde entier, et la société a annoncé qu’elle annoncerait de nouveaux horaires, programmes et podcasts à une date ultérieure.
Liliane Landor, directrice du World Service, a déclaré: “Le rôle de la BBC n’a jamais été aussi crucial dans le monde. Des centaines de millions de personnes font confiance à la BBC pour des informations justes et impartiales, en particulier dans les pays où elles sont rares.
“Nous aidons les gens en temps de crise. Nous continuerons à offrir le meilleur journalisme à un public en anglais et dans plus de 40 langues, ainsi qu’à accroître l’impact et l’influence de notre journalisme en faisant en sorte que nos histoires aillent plus loin.”
Elle a ajouté qu’il y avait un “cas convaincant” pour étendre les services numériques.
Pour réaliser des économies, la BBC compte déplacer une partie de la production hors de Londres et plus près du public – par exemple, déplacer le service thaïlandais de Londres à Bangkok, le service coréen à Séoul, le service bengali à Dhaka et le bulletin télévisé Focus On Africa à Nairobi.

Article précédentNouveau recule des cours du pétrole : Les perspectives moroses de l’économie mondiale plombent les prévisions de demande de l’or noir, soit -4,7% pour le Brent, et -6,6% pour le WTI
Article suivantDémission de Sheik Mukhtar Hossenboccus du Ptr : ‘deux semaines de cela li ti p colle laffis, c’est une trahison envers le parti qui a fait de lui un lord-maire et un décoré de la République’, lance Raviraj Sinha Beechook