L’affaire a été appelée en cour suprême hier. L’ancien ministre du Commerce a exprimé ses regrets quant aux propos qu’il a tenus lors d’une conférence de presse le 2 décembre 2017. Il a précisé, en cour hier, qu’il n’avait nullement l’intention de manquer de respect envers la cour ou d’interférer avec l’administration de la justice.

Pour rappel, Ashit Gungah et Étienne Sinatambou sont poursuivis pour outrage à la cour par Betamax. Les deux, ministres en 2017, avaient en conférence de presse qualifié d’antipatriotique et d’irresponsable la décision de Betamax de saisir la cour de Karnataka pour qu’un pétrolier de la STC ne puisse quitter le port de Mangalore.  Il existait alors plusieurs affaires devant les tribunaux mauriciens et indiens.

Étienne Sinatambou étant souffrant n’a pu être présent en cour.

Article précédentAprès sa démission du PTr : « Parti ine servi moi… nepli ena leadership », soutient Sheikh Mukhtar Hossenbocus
Article suivantÀ Pointe-aux-Sables : saisie de Rs 1,9 million de drogue synthétique