C’est le juge Nicolas Ohsan-Bellepeau qui a émis cet ordre intérimaire cet après-midi. La demande d’injonction était dirigée contre le commissaire de police, le DCP Heman Jangi, l’inspecteur Gunga et l’ASP Ashik Jagai.

Ils ont interdiction de procéder à son interrogatoire under warning jusqu’à 10 heures ce vendredi. Il a aussi obtenu le gel de sa convocation au Central CID suite à une plainte de l’ASP Ashik Jagai pour incitation à la haine raciale.

Ce vendredi, à 10 heures, toutes les parties concernées, soit la police, le bureau du DPP, et Akil Bissessur ont rendez-vous devant le juge en chambre. La police doit expliquer pourquoi l’ordre intérimaire ne doit pas devenir interlocutoire et justifier la convocation d’Akil Bissessur.

Rappelons qu’Akil Bissessur réclame que l’avis du DPP soit obtenu avant qu’il ne soit interrogé suite à une plainte de l’ASP Jagai.

La demande d’injonction a été rédigée par l’avouée Ayesha Jeewa. Akil Bissessur est aussi représenté par Me Sanjeev Teeluckdharry et Antoine Domingue.Akil V Comm of Police

Article précédentSuicide d’une Acting Procurement and Supply Officer : Le ministère du Commerce dit être prêt à collaborer à toute enquête
Article suivantÀ Baie du Cap : Un portefeuille retrouvé par une habitante du Morne sous un abribus