Rappelons que le 20 janvier 2021 trois coups de feu ont été tirés sur Manan Fakhoo.

Il s’agit de Muhammad Umar Ajam Beeharry. La  Bail and Remand Court lui avait mardi dernier accordé la liberté provisoire contre une caution de Rs 150,000 et une reconnaissance de dette Rs1 million. Mais le bureau du Directeur des Poursuites publiques avait savoir qu’il allait demander un stay of execution suite à la décision de la BRC.

Hier à l’appel de l’affaire, le bureau du DPP a fait volte-face en n’allant pas de l’avant  avec son appel contre la décision de la Bail and Remand Court. Ainsi au tribunal de Rose-Hill aujourd’hui, Muhammad Umar Ajam Beeharry sera un homme temporairement libre.

Rappelons que le 20 janvier 2021 trois coups de feu ont été tirés sur Manan Fakhoo.

Article précédentAprès le Parti travailliste : C’est au tour du PMSD de renouveler son comité exécutif
Article suivantRévision des conditions de travail des employés de la Cargo Handling Corporation : une réunion est fixée pour jeudi