Cinq personnes ont été tuées en Iran lors de manifestations contre la mort en cellule policière d’une femme, selon un groupe de défense des droits humains répercuté par CNN.

L’Organisation Hengaw pour les droits de l’homme, une organisation enregistrée en Norvège qui surveille les violations des droits en Iran, a déclaré que cinq personnes avaient été tuées par balle lors de manifestations dans la région kurde de l’Iran lundi. Il a indiqué que 75 autres personnes avaient été blessées dans d’autres villes au cours du week-end.

La Haute-Commissaire par intérim des Nations Unies aux droits de l’homme, Nada Al-Nashif, a publié ce mardi une déclaration exprimant son inquiétude face à “la réponse violente des forces de sécurité [iraniennes]” aux manifestations.

Pendant ce temps, le gouverneur de Téhéran, Mohsen Mansouri, a accusé les manifestants d’avoir attaqué la police et détruit des biens publics, affirmant dans un message sur Twitter lundi soir que les manifestants étaient “entièrement organisés et entraînés pour créer des troubles à Téhéran”.

Une vidéo, diffusée par la télévision d’État iranienne, montre le moment présumé où Mahsa Amini, 22 ans, face à la caméra dans le cercle rouge, s’effondre après avoir été arrêtée par la “police de la moralité” iranienne.

La police iranienne dit que la mort de Mahsa Amini est “malheureuse” alors que les manifestants descendent dans la rue.

 

Article précédentVidéo des adolescents agressés à Terre Rouge : les parents portent plainte et réclament l’intervention du Commissaire de police
Article suivantBulletin prévision pour Maurice de ce mercredi 21 septembre 2022