PHOTO D'ILLUSTRATION

Un couple français aurait déboursé Rs 108 000 pour des vêtements qui coûtaient environ Rs 40 000. Un autre aurait payé Rs 350 000 pour des articles valant Rs 45 000. C’est ce que soutient l’auteure d’une lettre anonyme adressée au commissaire de police. Cela remet dans la lumière les cas d’arnaques sur des touristes. Un fléau auquel les autorités veulent s’attaquer.

Ces deux cas se seraient déroulés en un seul jour, soit le 8 juillet dernier, dans les hautes Plaines Wilhems. La région concernée est très huppée, selon la lettre. L’auteur décortique, dans la lettre adressée au commissaire de police mais aussi plusieurs institutions, le modus operandi d’une gérante.

Elle explique que dans le magasin en question, les touristes sont accueillis par des boissons alcoolisées. Ils sont resservis après les achats, au moment de passer à la caisse. Dans certains cas, un montant supérieur à celui des achats est débité. Puis, la carte et le reçu sont rendus au touriste dans une enveloppe scellée.

Il y a une autre façon de faire. La vendeuse prétend que la carte a été déclinée mais montre un ancien document. Puis, le montant est à nouveau débité. Souvent, ce n’est qu’après un moment que le touriste va découvrir le pot-aux-roses. Certains n’auraient même pas le temps de porter plainte, vu l’imminence de leur départ. D’autres le font… heureusement.

Notons que plusieurs cas d’arnaques sur des touristes ont été rapportés dans la presse internationale récemment. Les magasins, les marchands divers et les chauffeurs de taxi sont pointés du doigt. Pour éviter que l’image de Maurice ne soit ternie davantage, les autorités ont décidé de prendre le taureau par les cornes.

 

Article précédentRapport Caunhye : ‘l’institution de cette commission d’enquête est illégale, cela me semble une personal vendetta’, avance Dev Hurnam
Article suivantStatistics Mauritius vient de publier, les chiffres relatifs à la facture à l’importation et aux recettes de l’exportation. Au mois de juillet de cette année, la balance commerciale a affiché un déficit de Rs 15, 163 millions. Ce chiffre montre une réduction de 20.2 % comparé au mois précédent. Comparée à la même période en 2021, une hausse de 44.1% a été notée.