En conférence de presse hier, le leader du MMM est revenu sur l’affaire Akil Bissessur-Doomila Moheeputh. Il a déclaré que Maurice est un état de droit, avec une Constitution. Pour lui, Pravind Jugnauth n’avait pas le droit d’enfreindre la présomption d’innocence dans le cas d’Akil Bissessur en évoquant les propos qu’il a tenus en lors d’un congrès du MSM.

C’est grave et révoltant, a-t-il déclaré.

Article précédentPour attirer davantage d’étrangers à Maurice : L’EDB en tournée en Afrique du sud…
Article suivant122e anniversaire de sa naissance : « C’est SSR qui a amené toutes les communautés à vivre en harmonie dans une île Maurice moderne », estime l’historien Sada Reddy