Le 18 octobre prochain, les parlementaires reprendront le chemin de l’Assemblée nationale. En attendant, les ministres sont nombreux à partir ou rentrer de missions à l’étranger. D’ailleurs, les numéros 1, 2 et 3 du gouvernement ne sont pas au pays en ce moment.

 

Fait rare, c’est le numéro 4 du gouvernement, soit Anwar Husnoo, qui assure l’intérim au poste de Premier ministre. Il devrait occuper la fonction jusqu’en milieu de semaine.

Pravind Jugnauth, rappelons-le, est à Londres depuis vendredi soir. Accompagné de son épouse, il assistera aux funérailles de la reine Elizabeth II lundi. Puis, il prendra la direction de New York où il assistera à la 74e Assemblée générale des Nations unies. Il se peut qu’il soit rejoint par le ministre des Affaires étrangères, Alan Ganoo.

Le numéro 2 du gouvernement, Steven Obeegadoo, a aussi pris l’avion vendredi. Il est à Paris, en France, où il participe au salon du tourisme, Top Resa 2022.

Quant à Leela Devi-Dookun Luchoomun, elle se trouve au Canada, en mission.

Un autre ministre devrait quitter le pays bientôt. Il s’agit de Renganaden Padayachy. Il doit mettre le cap sur l’Afrique du Sud.

Rappelons qu’il y a peu, Kavydass Ramano, le ministre de l’Environnement, se trouvait au Gabon où il participait à l’Africa Climate Week 2022.

Alan Ganoo, de son côté, est revenu de l’African Development Summit en Tunisie.

L’actuel Premier ministre par intérim, Anwar Husnoo, avait mené une délégation au Rwanda pour le Kigali Global Dialogue 2022.

Même le ministre des Sports est revenu de mission. Stephan Toussaint s’était rendu à Birmingham pour assister à la 10e Commonwealth Sports Ministers Meeting.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que nos ministres ont souvent pris l’avion ces dernières semaines.

Article précédentL’entente de l’Espoir : « Nous allons constituer un comité qui travaillera sur des solutions concrètes pour résoudre les problèmes actuels du pays », annonce Nando Bodha
Article suivantSuicide d’une employée du ministère du Commerce : « Plusieurs fonctionnaires, liés à l’octroi de contrats, sont décédés dans des circonstances douteuses ces dernières années », affirme Xavier-Luc Duval