En conférence de presse ce matin, Paul Bérenger a également commenté le rapport de la commission d’enquête sur les actions de l’ancienne présidente de la République. Pour lui, il y a une tentative de tout mettre sur le dos d’Ameenah Gurib-Fakim. Il affirme qu’il ne faut pas dédouaner Pravind Jugnauth et Ivan Collendavelloo dans toute l’affaire Sobrinho…

Article précédentJayen Chellum à Soodesh Callichurn :« Si vous étiez un gouvernement qui avait à cœur l’intérêt de la population, vous n’auriez pas attendu de défilés ou manifestations pour baisser le prix des carburants »
Article suivantRapport de la commission d’enquête Caunhye : « Ameenah Gurib-Fakim ine fané… mais banes gros poissons, banes vrais coupables ine sapé », affirme Xavier-Luc Duval