Kobita Jugnauth
Kobita Jugnauth

La plainte que l’épouse du Premier ministre avait consignée en 2018 contre l’internaute Rigg Needroo a été appelée hier devant la cour intermédiaire.RiggNeedroo est accusé d’avoir posté un commentaire diffamatoire contre Kobita Jugnauth. Hier, le constable Aukrez, l’inspecteur Bundhoo et le sergent Booladin ont été appelés à la barre des témoins.

Le sergent de police Booladeen, affecté à la Cybercrime Unit, a déclaré qu’il a consigné la version de RiggNeedroo le 4 septembre 2018. Tout comme le constable Aukrez avant lui, il a admis qu’aucun IT Forensic Examination n’a été effectué sur les appareils informatiques de RiggNeedroo.

Ensuite, l’inspecteur Robin Bundhoo, ancien responsable de la Cybercrime Unit, a été appelé à la barre des témoins. Interrogé par Akil Bissessur, l’avocat de RiggNeedroo, il a expliqué qu’en septembre 2018, il s’est rendu chez KobitaJugnauth, à Angus Road, Vacoas, pour prendre sa déposition. Il a précisé qu’il a agi sur les instructions du DCP Krishna Jugroo.

Il a affirmé qu’en 30 ans de carrière, c’est la deuxième fois qu’il s’est rendu chez un plaignant pour prendresa déposition. L’inspecteur Bundhoo a aussi déclaré que c’était la première fois, à sa connaissance, que la police a prisla version d’un accusé avant celle d’un plaignant.

La prochaine audience a été fixée au 5 octobre. À noter que KobitaJugnauth est témoin dans cette affaire et sera donc appeléeà témoigner.

 

 

Article précédentApprovisionnement en carburants : Un appel d’offres pour l’achat de carburants lancé
Article suivantÀ partir de ce soir Anwar Husnoo sera aux commandes du pays : Pravind Jugnauth et Steven Obeegadoo prennent l’avion ce soir, et Leela Devi Dookun-Luchoomun en mission au Canada