C’est dans l’après-midi ce jeudi que plusieurs organisations féminines se rendront aux Casernes centrales pour  rencontrer le commissaire de police Anil Kumar Dip. Elles lui remettront un courrier dans lequel elles demandent au patron de la police d’initier une enquête afin de trouver le ou les auteurs de ces fuites.

Nivedita Nathoo, d’une des organisations, dit comprendre en tant que femme l’humiliation qu’a pu éprouver Doomila Moheeputh. Une telle chose, dit-elle, est inacceptable.

Article précédentPolitique : Navin Ramgoolam répond à ceux qui estiment qu’il n’y a pas assez de femmes au sein du Bureau politique du Parti travailliste
Article suivantUne baleine vue dans le port à Maurice ; La Platform Moris Lanvironnman tire la sonnette d’alarme : « Ena beaucoup menaces et risques pu sa bane zanimaux la, ki causer par trafic maritime », déplore Adi Teelock