Depuis ces derniers cinq à six ans, le secteur hôtelier fait face à un cruel manque de main-d’œuvre. Certains acteurs indiquent que 2 500 postes sont à pourvoir mais que les Mauriciens ne montrent que peu d’intérêt. Pour certains hôtels, la solution serait la main-d’œuvre étrangère. D’ailleurs, plusieurs demandes ont déjà été soumises au ministère du Travail. Les établissements hôteliers espèrent faire venir des travailleurs du Bangladesh ou de Madagascar. Mais est-ce une bonne décision ?

Article précédentPrix inchangés des carburants : ” Si ti baisse prix l’essence ti pou redonne ene dynamisme l’économie” avance Navin Ramgoolam
Article suivantJournée internationale de la démocratie : « Nous avons basculé dans l’autocratie », disent certains observateurs