À sa sortie du tribunal, où s’est ouvert le procès de Rigg Needroo, Me Akil Bissessur, l’avocat de l’internaute, a commenté ce premier jour d’audience. Il a déclaré que c’est à la poursuite de venir prouver que c’est bien Rigg Needroo qui a écrit le commentaire jugé diffamatoire contre Kobita Jugnauth, l’épouse du Premier ministre.

Pour le prouver, dit-il, la police aurait dû avoir effectué un IT Forensic Examination sur les appareils de Rigg Needroo. Ce qui n’a pas été fait.

Me Akil Bissessur a également expliqué que dans cette affaire, la police a d’abord pris la déposition de l’accusé avant celle de la plaignante.

Article précédentFuite des vidéos intimes de Doomila Moheeputh : Stéphanie Anquetil demande à Deepak Balgobin d’agir étant donné qu’il y a eu infraction à la Data Protection Act
Article suivantTennis : Roger Federer prend sa retraite à 41 ans