C’était le thème de l’émission Korek pas Korek animée par Michael Jean Louis, hier. ArvindBhojun, le secrétaire de l’Union of PrivateSecondary Education Employees’ (UPSEE), a lors de son intervention, fait ressortir qu’il y a eu 100 cas de brimade sur des élèves rapportés au ministère de l’Éducation jusqu’à présent.

Ce ne sont là, dit-il, uniquement les cas où les élèves ont dénoncé leurs agresseurs.

Beaucoup d’entre eux préfèrent intégrer des cercles d’amis plutôt que de dénoncer, souligne-t-il.

Par ailleurs, d’autres n’arrivent pas à dévoiler leur calvaire facilement, explique ArvindBhojun.

Pour sa part, FaizalJeerooburkhan de Think Mauritius, évoque des cas de bullying dont les agresseurs sont, ou ont eux-mêmes, étaient des victimes à la maison. Ils ne font, explique-t-il, que reproduire ces tendances.

Article précédentL’enregistrement des électeurs, à Maurice, Agalega, et Rodrigues se fera du 17 septembre au 01 octobre 2022
Article suivantAux États-Unis : À force de voler une peluche licorne rose, ce chien errant se la voit finalement offrir par une association